Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de katherine
  • : poèmes et écrits... au gré de mon humeur... pour qui voudra les lire, s'y trouver ou s'y retrouver
  • Contact

Profil

  • katherine

Texte Libre

Pour écrire en prose il faut
absolument avoir quelque
chose à dire ; pour écrire
en vers, ce n'est pas
indispensable.
Louise Ackermann

Recherche

Texte Libre

Merci pour vos commentaires
qui m'apportent aide et
soutien. Grâce à vous, je
puis avancer.

Catégories

10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 10:01

Lettre de Marine ...

« Cher Jules,

Je me sens seule sans toi. Qu'est-ce que c'est long une semaine!
(et si jamais tu restes plus longtemps à Paris?).

Je pense à toi et me dis que la vie est si moche en ton absence. D'ailleurs, je hais
la campagne lorsque tu es loin, je la trouve déprimante, trop tranquille et sereine à
mon goût.
Je m'arme de patience en t'attendant. Envie de répéter ton prénom sans cesse, dans le
silence de la vie, silence de l'ennui.
Ce silence implacable, effrayant, pesant qui me brise.

Alors , je rêve à demain... Tu es à Paris tandis que je suis seule. Et ce temps, ce
fameux temps qui m'empêche de courir,d' aller plus vite pour me jeter dans tes bras éperdument...
Si tu savais combien il est difficile le chemin en ce moment.

J'aime Ton amour, et Prévert écrivait :
« Cet amour si beau, si fragile, si désespéré, si joyeux, si heureux et si dérisoire.. »
Il avait raison Jacques Prévert et j'aime à le lire et le relire.
Et j'aime les larmes de Prévert et son rire doux-amer.

Tu sais, je te laisse ta liberté, ta vie, ne demande que peu de toi, mais me donneras-tu « ce peu »?
Me laisseras-tu te connaître , te comprendre?

Demain, j'aménage dans mon nouvel appartement, et je commence mon job dans trois semaines.
J'espère qu'ils me conviendront tous deux.

Hier, j'ai vu des enfants jouer aux grandes personnes et j'ai eu envie de jouer à l'enfant.
Alors, j'ai jeté un coup d'œil autour de moi pour voir si personne ne me regardait.
J'ai sautillé sur un pied comme une gamine :
«  1- 2- 3- 4- Soleil!
5- 6- 7... Ciel, paradis?... Chut, C'est un secret. »

Je t'aime et t'embrasse comme tu aimes.

Marine. »

Partager cet article
Repost0

commentaires