Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de katherine
  • : poèmes et écrits... au gré de mon humeur... pour qui voudra les lire, s'y trouver ou s'y retrouver
  • Contact

Profil

  • katherine

Texte Libre

Pour écrire en prose il faut
absolument avoir quelque
chose à dire ; pour écrire
en vers, ce n'est pas
indispensable.
Louise Ackermann

Recherche

Texte Libre

Merci pour vos commentaires
qui m'apportent aide et
soutien. Grâce à vous, je
puis avancer.

Catégories

23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 23:25






Dans la ville étrangère
J'ai traîné mon angoisse
Sous un manteau de glace
Qui me jetait des pierres

Dans le soir inconnu
Éclaboussée de rires,
Je n'ai rien osé dire
A ceux qui m'ont battue.

Et j'ai fui la lumière
Qui me blessait les yeux
De son visage de feu,
Et j'ai frappé la terre.

Nuit sans compassion
Dans mon âme en fusion
Brûlait le souvenir
Que je n'avais pu fuir;

Dans la ville étrangère
J'ai traîné mon angoisse
Sous un manteau de glace
Qui me jetait des pierres.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Oupss ! tout simplement magnifique !!
Amitiés
Répondre
K


Le mot "magnifique" me touche vraiment. Le "oups" était déjà beaucoup...
A bientôt.



S
Comment se faire entendre?
Comment se faire écouter par ceux qui ont la rage et qui ont peur de la "différence"?
Répondre
K


N'est-il pas?
Merci de ton commentaire ma sarang.
Bisous



C
Très joli poème katherine, qui me touche beaucoup.
Clo
Répondre
K


Merci encore!!



S
Superbe
Répondre