Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de katherine
  • : poèmes et écrits... au gré de mon humeur... pour qui voudra les lire, s'y trouver ou s'y retrouver
  • Contact

Profil

  • katherine

Texte Libre

Pour écrire en prose il faut
absolument avoir quelque
chose à dire ; pour écrire
en vers, ce n'est pas
indispensable.
Louise Ackermann

Recherche

Texte Libre

Merci pour vos commentaires
qui m'apportent aide et
soutien. Grâce à vous, je
puis avancer.

Catégories

27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 23:48




J'aime à flâner par les rues et les ruelles
Quand la ville endormie comme un ventre chaud
Jette ça et là ses mystères et ses lumières
Cachant dans son silence lourd, des hommes, les maux.


Sous les portes cochères abritant qui sait...
Quelques couples d'amoureux  transis,
Et sur les trottoirs des quartiers mal famés
Une de ces putains aspirant à une meilleure vie.


Ces bars qui ferment leurs portes aux aurores
Avec les couche-tard accoudés au bar
Tandis qu'un pianiste et une chanteuse noire
Egrènent des musiques aux accents Soul.


Traîner mes souliers et battre le pavé
Le cœur un peu ailleurs et paumé
Grillant une cigarette en regardant
Le ciel bas et lourd au matin venant.


Apprivoiser , sous les néons, les ombres
Les enseignes publicitaires qui clignotent
S'étourdir de ce monde si sombre
Qui nous illumine et nous transporte
.

Aller sur les quais d'une gare,
Ou vibrer aux accords d'une guitare,
Voler un baiser dans la nuit des amants qui se cachent
Et sous la lune , par transparence , y déceler l'inévitable.


Ville aux accents lourds de beaucoup de batailles
Je t'aime dans ce qui est le songe des âmes
Qui toutes en sommeil lourd se rangent
Dans la torpeur de cette nuit qui me plaît et m'assaille.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Toute une ambiance ... très parlant
Répondre
K


Merci à toi.
Amitiés