Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de katherine
  • : poèmes et écrits... au gré de mon humeur... pour qui voudra les lire, s'y trouver ou s'y retrouver
  • Contact

Profil

  • katherine

Texte Libre

Pour écrire en prose il faut
absolument avoir quelque
chose à dire ; pour écrire
en vers, ce n'est pas
indispensable.
Louise Ackermann

Recherche

Texte Libre

Merci pour vos commentaires
qui m'apportent aide et
soutien. Grâce à vous, je
puis avancer.

Catégories

2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 00:22



C'est lui qui m'a poussée à tout donner
M'envoler haut, si haut,
Et à présent, il désire m'amarrer
Comme au port un vulgaire bateau.


Je ne voulais pas avancer sur ce chemin
J'avais quelques réticences
Il m'a portée, à bout de bras et de mains
Afin que j'y trouve mon essence.


Maintenant que je suis presque arrivée
A surmonter mes craintes et que tout va à peu près bien
Il jalouse ceux qui à leur tour m'ont prodigué
Leur tendresse, amitié et aussi leur soutien.


Comment faut-il faire pour ne pas avoir de reproches?
Sortir de cette impasse, et croire en des lendemains.
Stopper les critiques, les scènes , les anicroches?
Et se défaire de tous ces côtés mesquins.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
il arrive que certain(e) ne comprenne pas ce désir d'autonomie, ce n'est pas que l'on aime plus, c'est que l'on veut s'ouvrir vers autre chose...pas évident..
Répondre
K


certes...



S
Ce poème me parle énormément, en tant que père. Mais ce pourrait être aussi un mari, un ami, un amant ... Trop souvent, on pousse ceux qu'on aime en avant, puis au dernier moment, quand ils deviennent eux-mêmes, on prend peur et on voudrait les garder pour soi !

Toute mon amitié

PS : la définition que tu donnes de mon blog dans tes liens me touche énormément, merci.
Répondre
K


C'est exactement ça.
Amitiés