Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de katherine
  • : poèmes et écrits... au gré de mon humeur... pour qui voudra les lire, s'y trouver ou s'y retrouver
  • Contact

Profil

  • katherine

Texte Libre

Pour écrire en prose il faut
absolument avoir quelque
chose à dire ; pour écrire
en vers, ce n'est pas
indispensable.
Louise Ackermann

Recherche

Texte Libre

Merci pour vos commentaires
qui m'apportent aide et
soutien. Grâce à vous, je
puis avancer.

Catégories

3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 01:21




Je regarde le monde tout en bas,
Du haut de ma tour constellée de rêves.
Mon monde bâti de chimères,
Mais quand même ce monde à moi.


Pas besoin de grandes phrases
Pour me projeter en éclats
Et regarder à travers ma frange
Ce monde qui ne va pas.


Je les scrute ces femmes et ces hommes
Qui courent on ne sait vers où,
Qui se perdent en somme
Tout ceci pour rien du tout.


Pourquoi? Pour qui?
Juste un but vers lequel ils s'étirent
Bridant leurs vies
Leurs envies , leurs réels désirs;


Suivant la trace qu'on leur assigne
Parce qu'il faut bien avancer
Se calquer à cet univers rectiligne
Et en oublier de respirer.


Du haut de ma tour, je les vois
En troupeau de bisons
Se perdre entre leurs pas
Sans but ni horizon.


Je fais partie de ce monde
Et néanmoins le refuse
Je ne suis pas un mouton de Panurge
Je ne veux pas m'y fondre.


Vous êtes tous tout en bas,
Je vous distingue avec acuité,
Je suis vos mornes et petits pas
L'envie de vous dire : « Cessez! »


Vivez! Dites ce que vous ne voulez pas!
Criez! Hurlez à plein poumons mais,
Surtout ne vous laissez pas
Ni entraîner, ni bousiller...


Du haut de ma grande tour,
Je ne vaux guère mieux,
Je fais ce que je peux
Mais cela vaut bien un détour.


Vous êtes tout en haut, moi en bas,
Ma tour s'est brusquement effondrée,
Je crois savoir pourquoi.
Vous avez enfin, en mieux, tout changé.

Partager cet article
Repost0

commentaires

I
Toujours prendre de la hauteur!
Bisous
Répondre
K


Bises Igells



I
bé dis donc, pas peur du vide !
Pour sûr l'impression envahie lorsque l'on tente un regard vers le bas..
Répondre
K


Il y a de ces vertiges....



E
J'aime beaucoup c'est curieux je viens d'écrire sur le blog de sarang un commentaire qui pourrait convenir ici aussi même si vos poèmes sont sur des sujets différents. J'écrivais qu'en vieillissant j'avais arrêtée ma course folle, à quoi servait-elle pour apprendre à regarder, observer, penser..... C'est prendre de la hauteur. Bises
Répondre
K


Joli commentaire...
Bisous



E
La futilité est de plus en plus présente mais...où en sommes nous , nous mêmes ?
Bizzz
Répondre
K


Je me pose aussi la question! Bizz



U
Oui c'est vrai... alors grimpe vite en haut d'une autre tour, pour nous dire, rester pure.......
Répondre
K


Oui, je le ferai, promis...