Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de katherine
  • : poèmes et écrits... au gré de mon humeur... pour qui voudra les lire, s'y trouver ou s'y retrouver
  • Contact

Profil

  • katherine

Texte Libre

Pour écrire en prose il faut
absolument avoir quelque
chose à dire ; pour écrire
en vers, ce n'est pas
indispensable.
Louise Ackermann

Recherche

Texte Libre

Merci pour vos commentaires
qui m'apportent aide et
soutien. Grâce à vous, je
puis avancer.

Catégories

10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 23:04


Je voudrais, sans la nommer,
Vous parler d'elle
Comme d'une bien-aimée,
D'une infidèle,
Une fille bien vivante
Qui se réveille
A des lendemains qui chantent
Sous le soleil.

{Refrain:}
C'est elle que l'on matraque,
Que l'on poursuit que l'on traque.
C'est elle qui se soulève,
Qui souffre et se met en grève.
C'est elle qu'on emprisonne,
Qu'on trahit qu'on abandonne,
Qui nous donne envie de vivre,
Qui donne envie de la suivre
Jusqu'au bout, jusqu'au bout.

Je voudrais, sans la nommer,
Lui rendre hommage,
Jolie fleur du mois de mai
Ou fruit sauvage,
Une plante bien plantée
Sur ses deux jambes
Et qui trame en liberté
Ou bon lui semble.

{Refrain}

Je voudrais, sans la nommer,
Vous parler d'elle.
Bien-aimée ou mal aimée,
Elle est fidèle
Et si vous voulez
Que je vous la présente,
On l'appelle
Révolution Permanente !

{Refrain

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Oh vous me rappelez ma jeunesse... J'ai vu Moustaki en concert en 1974, à Nuremberg, et je l'ai rencontré. Il avait chanté cette chanson... (et moi je l'ai aussi chantée souvent chez moi).
Répondre
K


Quelle chance et quel honneur d'avoir rencontré cet immense auteur.
Je chante souvent cette chanson pour ne pas oublier...
Merci



B
Oui excelent choix.Auteur splendide,sa sensibilité me touche de part ses mots,de part l'expression de son visage...Tres bon choix,tres bon!!!
Répondre
K


Moustaki a écrit de si belles choses! J'aime le personnage.



L
Et la musique alors !
merci quand même
Répondre
K


Même sans musique, il fallait que je vous envoie ce texte magnifique!
La force des mots suffisent ici.
Rires



U
Ah comme il faudrait avoir le courage d'être cette fille bien vivante!
J'ai comme l'impression que nous ne sommes pas près de soulever l'oreiller cache-misères dans les plumes duquel nous nous sommes assoupis!
Répondre
K


Hélas... Mais je veux encore et toujours en croire en Elle!!!!