Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de katherine
  • : poèmes et écrits... au gré de mon humeur... pour qui voudra les lire, s'y trouver ou s'y retrouver
  • Contact

Profil

  • katherine

Texte Libre

Pour écrire en prose il faut
absolument avoir quelque
chose à dire ; pour écrire
en vers, ce n'est pas
indispensable.
Louise Ackermann

Recherche

Texte Libre

Merci pour vos commentaires
qui m'apportent aide et
soutien. Grâce à vous, je
puis avancer.

Catégories

18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 00:10





Il me manque, me manque déjà
Je l'ai quitté une heure derrière moi
Que sa trace ne soit pas silence
Que le temps jamais ne passe.


Je voulais lui dire encore tant de choses
Que je n'ai pas su exprimer
Par crainte que l'absence pose
Des larmes sur mes yeux enluminés.


Reviens vite, ne m'oublie pas
Les semaines au soleil de tes jours
Passant vite, à grands pas
Je suis là, près de toi, tout autour.


Ma flamme vit, vacille mais ne s'éteint
La douce lueur en pause
Sur ton cœur en beaux refrains
Mon âme toute en prose.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

U
Belle et triste séparation du temps.<br /> Garde son odeur, elle t'enroulera des bonheurs!
Répondre
K
<br /> <br /> Je garde, sauvegarde..<br /> <br /> <br /> <br />
L
L'absence ne fait pas toujours souffrir, elle est un prélude à retrouvaille !<br /> j'en ai froid au coeur pour que tu me le réchauffes !
Répondre
K
<br /> <br /> Que je puisse encore le réchauffer<br /> En rimes données...<br /> <br /> <br /> <br />
L
Très beau poème de l' amour-inquiet.Je le comprends mais ne le vis pas. Depuis longtemps même quand Panturle part, il est toujours là près de moi, partout, toujours.Je n'ai aimé que lui et n' aimerai que lui, le passé est à Lilana même si c'est moi aussi. Panturle ne me ressemble pas mais il m' a rassemblée.<br /> Je ne te souhaite que du bonheur, vraiment tout au cours de tes jours et de tes nuits de femme qui me semble être une île de tendresse et d' amour sincère
Répondre
K
<br /> <br /> Je te remercie infiniment de ton commentaire qui me touche et m'émeut.<br /> Je sens tellement d'amour en toi et une force incommensurable face à<br /> l'adversité. C'en est bouleversant.<br /> <br /> <br /> <br />
A
Le voilà parti comment lui dire que son absence me pèse déjà.<br /> Joli poème, bises Katherine
Répondre
K
<br /> <br /> Merci Alrisha! Bisous<br /> <br /> <br /> <br />
I
La douleur égale l'amour. C'est dans ces moments là, que l'on se rend compte à quel point il est fort. Je te comprends...Katherine.<br /> Bisous
Répondre
K
<br /> <br /> Je sais à quel point tu comprends!<br /> Bisous :)<br /> <br /> <br /> <br />