Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de katherine
  • : poèmes et écrits... au gré de mon humeur... pour qui voudra les lire, s'y trouver ou s'y retrouver
  • Contact

Profil

  • katherine

Texte Libre

Pour écrire en prose il faut
absolument avoir quelque
chose à dire ; pour écrire
en vers, ce n'est pas
indispensable.
Louise Ackermann

Recherche

Texte Libre

Merci pour vos commentaires
qui m'apportent aide et
soutien. Grâce à vous, je
puis avancer.

Catégories

10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 01:54

 


Il n'est pas un instant où près de toi couchée
Dans la tombe ouverte d'un lit,
Je n'évoque le jour où ton âme arrachée
Livrera ton corps à l'oubli. [...]

Quand ma main sur ton coeur pieusement écoute
S'apaiser le feu du combat,
Et que ton sang reprend paisiblement sa route,
Et que tu respires plus bas,

Quand, lassés de l'immense et mouvante folie
Qui rend les esprits dévorants,
Nous gisons, rapprochés par la langueur qui lie
Le veilleur las et le mourant,

Je songe qu'il serait juste, propice et tendre
D'expirer dans ce calme instant
Où, soi-même, on ne peut rien sentir, rien entendre
Que la paix de son coeur content.

Ainsi l'on nous mettrait ensemble dans la terre,
Où, seule, j'eus si peur d'aller ;
La tombe me serait un moins sombre mystère
Que vivre seule et t'appeler.

Et je me réjouirais d'être un repas funèbre
Et d'héberger la mort qui se nourrit de nous,
Si je sentais encor, dans ce lit des ténèbres,
L'emmêlement de nos genoux...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Je trouve que l'on ne parle pas assez d'elle, je l'apprécie beaucoup, elle est pleine de subtilité <br /> Voilà je commence doucement mon petit tour ...
Répondre
T
et oui hélas il faudra bien y passer en attendant profite de chaque moment , aujourd'hui ne sera bientôt plus qu'hier ...<br /> bien à toi .<br /> tony
Répondre
K
<br /> <br /> Bien à toi<br /> <br /> <br /> <br />
F
Ronsard et la rose, des choses oubliées qui reviennent...
Répondre
K
<br /> <br /> ;)<br /> <br /> <br /> <br />
H
Le lien<br /> <br /> Auprès de toi je viens, ce soir, dormir<br /> Toi qui ne m'auras quitté un instant<br /> De ma naissance à mon dernier soupir<br /> Plus constante que l'amour d'un amant<br /> <br /> Plus froide que la lame qui trancha<br /> Le cordon qui me reliait à ma mère<br /> Plus chaude que le feu qui brûla<br /> Le soir qui fit de moi un père<br /> <br /> Jamais tu ne me lâches, toujours tu comprends<br /> Mes joies, mes peines, mon bonheur, mon ennui<br /> Ce soir, d'un amour, je t'offre en complément<br /> Ce sang qui s'écoule et qui te rendra vie<br /> <br /> Ne pleurez, l'amour n'est qu'un lien obligatoire<br /> Qui relie la vie, la mort et la mémoire<br /> <br /> Prends soin de toi<br /> Bisous<br /> Vae
Répondre
K
<br /> <br /> Excellent! Bisous à toi Vae<br /> <br /> <br /> <br />
U
Je ne connaissais pas: j'adore! Quelle finesse u lit des amours au lit de la mort! Il n'y a pas à dire: les femmes sont bien plus belles que les hommes!
Répondre
K
<br /> <br /> Yes Ut mais le problème c'est que les hommes ne veulent pas tous le reconnaître ;)<br /> <br /> <br /> <br />