Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de katherine
  • Le blog de katherine
  • : poèmes et écrits... au gré de mon humeur... pour qui voudra les lire, s'y trouver ou s'y retrouver
  • Contact

Profil

  • katherine

Texte Libre

Pour écrire en prose il faut
absolument avoir quelque
chose à dire ; pour écrire
en vers, ce n'est pas
indispensable.
Louise Ackermann

Recherche

Texte Libre

Merci pour vos commentaires
qui m'apportent aide et
soutien. Grâce à vous, je
puis avancer.

Catégories

13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 00:44








Ne pas avoir de doutes, croire en tout

S’efforcer d’être soi malgré les choses

Parsemer le chemin de roses et d’épines

Comme l’on croit que la vie est un bout

Dans l’illimité du monde noir et blanc

Penser qu’il est gris car cela nous arrange

Et sous la burka, délier les langues

Tandis que les femmes nous haranguent

Savoir trouver les repères, les nationalités

Ce que le monde nous renvoie de généralités

Au travers des races, des religions, crier!

Se demander ce qui nous fait être vrais

Toi la femme qui dépose dans la maison

Le pain en signe d’extrême raison

Alors que l’on te traîne dans la boue

Que tu te mets sans cesse à genoux

Mourir brûlée, par un frère, un père

Souffrir la peau en cloques, tuméfiée

Parce qu’un baiser, un amour bafoué

Puis renaître des cendres du péché

Montre-toi, abaisse ton foulard

Pense à tes sœurs opprimées

Même celles qui circulent en BMW

C’est toi que rejoindra l’Histoire

C’est à l’école que l’on apprend

Nos choix et le sens des libertés

Ne te laisse pas abaisser dans ton rang

Sois celle qui vibre, comprend et sait!

Entre les voix de l'Orient ou de l'Occident
La voix des femmes reste une concordance
En elles toutes, demeure la délivrance
Elles, elles, à travers  tous les temps!



Pour nous et nos enfants....


Partager cet article

Repost 0
Published by katherine - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

papapatate 12/01/2010 21:13


ces femmes sont soumises , comment leur propres meres peuvent les acidifier?


lutin 07/11/2009 22:10


Un vêtement que je veux ne plus voir. Plus je le souhaite, plus il se rapproche de nous comme s'il voulait nous narguer.


la slammeuse / Marine / La gardienne du monde 24/10/2009 20:12


superbe ce texte... Tellement vrai... Un bel hymne aux femmes...


Ut 13/10/2009 11:23


Du Kath pur et fort comme je l'aime du profond de mon coeur, de mon âme. Comme elle me vibre et me perce et m'oblige. Oui, m'oblige à les aimer toutes; burka ou pas: toutes nous sommes transpercées
par le sexe des hommes...
Je t'aime.


abeilles50 13/10/2009 08:05


Bonjour Katherine,
Très joli texte, dont je partage les idées...
Un de mes textes, " Burqa ", dénonce l'oppression, l'injustice, et, par la même l'injuste soumission.
Oui, Femmes, soyez vous-même, même si quelquefois, vous êtes "super chieuses"... lol
Bonne journée. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz