Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de katherine
  • : poèmes et écrits... au gré de mon humeur... pour qui voudra les lire, s'y trouver ou s'y retrouver
  • Contact

Profil

  • katherine

Texte Libre

Pour écrire en prose il faut
absolument avoir quelque
chose à dire ; pour écrire
en vers, ce n'est pas
indispensable.
Louise Ackermann

Recherche

Texte Libre

Merci pour vos commentaires
qui m'apportent aide et
soutien. Grâce à vous, je
puis avancer.

Catégories

7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 23:15

 

Ma mie, de grâce, ne mettons
Pas sous la gorge à Cupidon
Sa propre flèche
Tant d'amoureux l'ont essayé
Qui, de leur bonheur, ont payé
Ce sacrilège...

R:
J'ai l'honneur de
Ne pas te de-
mander ta main
Ne gravons pas
Nos noms au bas
D'un parchemin


Laissons le champs libre à l'oiseau
Nous seront tous les deux priso-
nniers sur parole
Au diable les maîtresses queux
Qui attachent les cœurs aux queues
Des casseroles!


R:
J'ai l'honneur de
Ne pas te de-
mander ta main
Ne gravons pas
Nos noms au bas
D'un parchemin

 

Vénus se fait vielle souvent
Elle perd son latin devant
La lèchefrite
A aucun prix, moi je ne veux
Effeuiller dans le pot-au-feu
La marguerite

R:
J'ai l'honneur de
Ne pas te de-
mander ta main
Ne gravons pas
Nos noms au bas
D'un parchemin

 


On leur ôte bien des attraits
En dévoilant trop les secrets
De Mélusine
L'encre des billets doux pâlit
Vite entre les feuillets des li-
vres de cuisine.

R:
J'ai l'honneur de
Ne pas te de-
mander ta main
Ne gravons pas
Nos noms au bas
D'un parchemin


Il peut sembler de tout repos
De mettre à l'ombre, au fond d'un pot
De confiture
La jolie pomme défendue
Mais elle est cuite, elle a perdu
Son goût "nature"


R:
J'ai l'honneur de
Ne pas te de-
mander ta main
Ne gravons pas
Nos noms au bas
D'un parchemin


De servante n'ai pas besoin
Et du ménage et de ses soins
Je te dispense
Qu'en éternelle fiancée
A la dame de mes pensées
Toujours je pense


R:
J'ai l'honneur de
Ne pas te de-
mander ta main
Ne gravons pas
Nos noms au bas
D'un parchemin


 

 

Voilà un vrai auteur et artiste...
Ils m'ont gonflée avec Michael Jackson!!!!!

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 23:15








Sur la rive
Poissons agonisent
Mauvais signe

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 23:35







Que d'orages!
La foudre me gagne
Je tombe raide



Il y a une subtilité dans ce haïku :-) Si, Si!
Partager cet article
Repost0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 23:15







Un cadeau offert avec le cœur,
En réponse un triste rire.
Nuit passée toute en pleurs
Avec la sale indifférence.

Temps à croire en quelque chose
Se battre contre désespoir,
Quand se fanent les roses
Et que son plaisir m'est noir.


Choisir date, heure de ma mort
M'en aller vers d'autres lieux,
Laisser à Celui le remords
D'avoir négligé le Précieux.


Comment Partir en douceur
Sans faire mal à soi ni aux autres?
Que tout soit réglé en une heure
Sans compter minutes, secondes.


Quand il se vautrera avec l‘Amante,
Perdu entre les bras de l'Aimée
Que le pardon expie sa faute
Le sang pour lui et par lui versé.


Nul ne saura jamais la souffrance
Ressentie au plus profond.
Le souffle sombre s'exhale
L'amour au goût de poison.





"Un peu de toi est entré en moi pour toujours et m'a contaminée comme un poison"

  En être pour toujours et à jamais responsable...

Partager cet article
Repost0
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 23:15



C'est quand même autre chose que Michael Jackson dont on nous rebât les
oreilles depuis son décès!!!
Partager cet article
Repost0
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 23:33





Souffle le Mistral
Cheveux tous dispersés
Robes soulevées

 







Partager cet article
Repost0
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 23:29

Chapeau de paille
Parmi les champs de blé
Elle sourit

Partager cet article
Repost0
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 23:25





Existe-t-il une vraie couleur
Qui s'assemble à la douleur?
La quête d'un paradis éternel
Où l'amour serait juste charnel.


Je chante vers les étoiles
Et des milliers de roses jaunes
S'accrochent à moi, espoir.
Ton soleil illumine ma prose.


La lune sur nous se pose
Éclats enluminant nos vies
Nos mains soudain se frôlent
Jusqu'à en être étourdis.


Je danse sur les étoiles
Et les milliers de roses jaunes
Fondent sur moi, apothéose.
Ta voix m'incendie, feu d'artifice.


Existe-t-il une vraie saveur
Qui ressemble à la douleur?
Une sorte d'enfer éternel
Où l'amour serait perpétuel.


Tu chantes vers les étoiles
Et des milliers de roses jaunes
S'accrochent à toi, malgré le noir.
Le soleil en osmose.


La lune sur nous dépose
Le scintillement tout en beauté
De nos corps qui se chevauchent
Éperdus d'intense liberté.


Tu danses avec les étoiles
Toutes les roses jaunes explosent
Dans le vertige de Nous, enlacés.
Adorer, vaciller, aimer...

Partager cet article
Repost0
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 23:15





Sommes-nous vainqueurs ou vaincus?
Choisissons-nous les bonnes armes?
Préjugeant ce qui fait notre vertu
A nos cœurs perdus sans âme...

Dans le bigarré de nos simples vies
Nous rayons le blanc du noir
Nous aurions pu être infinis
Mais c'est un souci de mémoire...


Il va ailleurs sans savoir pourquoi
Elle traîne derrière pas à pas
S'efforçant d'y croire encore
Les joues rosies par l'effort...


C'est quand la toute dernière fois
Où tu m'as serrée entre tes bras?
Ce sont des faits que l'on n'oublie pas
Rappelle-toi, oui, souviens-toi!


Elle marche dans une autre direction
Ses humeurs n'ont pas de saisons
Il poursuit sa route à sa façon
Entre eux rien n'est décidé , passion?


Il faudra pourtant qu'un fameux jour
Leurs vies riment avec toujours
Sinon finalement à quoi bon
Tout ce temps, passé à tourner en rond...


L'amour est là, fictif et réel
Semblable à une ritournelle
Ils s'aiment en ont conscience
Reste d'en faire délivrance...

A Toi...

Partager cet article
Repost0
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 23:15





Tomber la tête dans son vomi
S'étouffer d'avoir supporté
La nourriture de la vie
L'exécrer, la détester...

Penser à ce qu'on aurait aimé
Comprendre que la place est prise
Se haïr, soi-même se détester
Savoir qui est la Promise...


Seule, face au miroir de la vie
Essayer de s'affranchir
Terrorisée, happée, avachie
Couler, se noyer , se maudire...


L'Autre a pris la première place
Hygiène du bel assassin
Se fondre dans la glace
Dans le tain mourir enfin...

Partager cet article
Repost0