Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de katherine
  • Le blog de katherine
  • : poèmes et écrits... au gré de mon humeur... pour qui voudra les lire, s'y trouver ou s'y retrouver
  • Contact

Profil

  • katherine

Texte Libre

Pour écrire en prose il faut
absolument avoir quelque
chose à dire ; pour écrire
en vers, ce n'est pas
indispensable.
Louise Ackermann

Recherche

Texte Libre

Merci pour vos commentaires
qui m'apportent aide et
soutien. Grâce à vous, je
puis avancer.

Catégories

1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 23:15






Le monde ne cesse de tourner

Avec son lot de tristesse,

De joie, d’amour entremêlés

C’est dû à la Vie diablesse.

Tout virage nous renvoie à ce peu

Que nous sommes en fragilité.

Désarmés, heureux, malheureux,

De combats en échecs ou succès.


Que chacun de nos gestes soit vrai

Disons-nous « je t’aime » sans pudeur

Que nos cœurs ne soient pas muets

Sur la vague d’amour à nos écueils.


La lune veille toujours sur nous

Mais c’est le soleil qui nous anime.

La réalité, les rêves… un Tout,

Et Nous,enfin magnanimes!


 

 

A Lui...

Partager cet article

Repost 0
Published by katherine - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Emmanuelle 15/08/2009 12:17

Bonjour Katherine,

Voilà un poème qui force à la réflexion! L'humilité qui s'en émane me touche profondément... Bravo! Bel hommage à la Vie diablesse!

A très bientôt! ;-)

IZA 12/08/2009 00:10

Trés beau Katherine , c'est la vie dans tous ses tourbillons , une successions de joies et de peines , l'important c'est la maniére de les aborder ! Je t'embrasse
Iza

fab 11/08/2009 10:13

un gros câlin d'une belle amitié je t'embrasse prend soin de toi tu manques ici mais je sais que déconnecter un peu ça fait tellement de bien ! bisou ma kath

le....zd83 10/08/2009 21:35

chez vraiment chat la vie
un tourbillion de joie de tristesse de bonheur
simplement de vieeeeee....
bise

Ut 08/08/2009 09:20

Je te dépose un petit éclat de lune; c'est le poète qui me l'a donné.