Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de katherine
  • : poèmes et écrits... au gré de mon humeur... pour qui voudra les lire, s'y trouver ou s'y retrouver
  • Contact

Profil

  • katherine

Texte Libre

Pour écrire en prose il faut
absolument avoir quelque
chose à dire ; pour écrire
en vers, ce n'est pas
indispensable.
Louise Ackermann

Recherche

Texte Libre

Merci pour vos commentaires
qui m'apportent aide et
soutien. Grâce à vous, je
puis avancer.

Catégories

9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 23:40




Je suis en colère ce soir, comme d'habitude, mais surtout ce soir.
Une sorte de ras-le-bol contre ce monde à l'envers,
Chamboulée par les injustices, les trahisons et les désespoirs
Qui habitent les Hommes de cette terre.


Je suis meurtrie par l'image de ces enfants faméliques
Ou ceux plus proches de nous encore, dans une tour voisine
Qu'ils vivent en Orient, en Occident ou en Afrique
Leur sort m'importe, m'insupporte, et me lamine...


J'ai écouté le discours à l'ONU d'une petite fille en colère
Venue du Canada, exprimer ses craintes et ses chagrins
Sur le devenir de cette terre; raconter ce qui la désespère
Comme avoir peur d'oser respirer, de se lever mâtin,


De ne plus savoir si demain les poissons existeront encore,
Si les libellules,les papillons et même les crapauds,
Les félins, les oiseaux, et toute cette immense faune
Lui seront à jamais offerts, en trésors, en cadeaux.


J'ai eu mal à l'entendre parler du haut de son jeune âge
De choses si graves, alors que seule l'innocence, la candeur , la joie
Devraient la caler en sourires, et non en terribles rages.
Son cœur lourd, ses reproches, sa quête, ses angoisses, tout cet émoi


M'ont transpercée de haut en bas, de gauche à droite, vrillée...
Alors je vous pose cette question qui me taraude sans cesse :
Devons-nous laisser aller la Terre sur ce chemin funeste?
Il est peut-être temps de réagir, de lancer des signaux de détresse!


Pour nos enfants, pour qu'ils soient dans le réconfort
Et non dans l'âpreté d'un jour sans soleil,
Faisons ce que nous devons sans penser que ce sont efforts
Juste préserver et laisser couler la lumière.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
J'ai écouté la même vidéo !
cela me révulse.
ton texte le dit très bien.
Répondre
K


C'était si touchant et effrayant à la fois cette vidéo!



L
tiens tiens les grands esprits se rencontrent
j'ai écrit ça
http://lili-la-rebelle.over-blog.com/article-20068138.html
tu verras que l'on dit la même chose en pas pareil !
bisous et merci de tes passages
Répondre
K


grands,je ne sais pas. J'ai lu ton texte sur ton blog. Tu y dis la misère, les guerres, les
enfants qui meurent, etc... Oui, nous écrivons la même chose avec nos mots propres
mais pas si différents en fait.
Merci à toi aussi de tes passages, bisous... et surtout, continue de dire tes combats,
tes révoltes comme tu sais si bien le faire.



U
Je t'espère apaisée.
Ne l'étant pas moi-même, j'en ai mis un écho, chez Ut.
Merci Katherine, de nous réveiller un peu!
Répondre
K


Je t'ai lu en écho et je trouve enrichissant de savoir que la voix portée
se répand et donne suite Ut!



U
Hélas comment faire, sachant ce que nous sommes?!
Un baiser sur ta colère, tes couleurs sur la misère.
Répondre
K


Si seulement cela pouvait suffire... Mais je prends volontiers pour m'apaiser :)



I
L'homme est le seul animal qui trahit et qui détruit sa terre mére. Nous devons tous nous battre. Merci pour ton coup de gueule.
Bisous :)
Répondre
K


Nous battre tel Dom Quichotte, contre des moulins à vent?
Mais nous battre  malgré tout, ne serait-ce que pour la
beauté du geste.
Bisous :)